La pédifish testée pour vous

CYMERA_20130629_140103

Dans mon entourage Juin est synonyme d’anniversaire, et oui beaucoup beaucoup d’anniversaires. Je suis donc à la recherche de cadeaux parfaits pour les unes et les autres. Je passe par un concept store, des magasins de vêtements et ma route croise un Nail-bar appelé Rouge-Glam, la tendance du moment. La carte propose toutes sortes de manucures, pédicures, pose de capsules, strass, paillettes, décos et que vois-je pédifish! L’originalité me plait, et zoup 4 pédifish ou pour certaines quatre cadeaux empoisonnés. J’ai donc des cobayes pour tenter l’expérience, car oui j’ai eu recours à des cobayes ma peur viscérale des poissons m’empêche toute possibilité de faire le test moi-même.
Conséquence, cobayes et dommages collatéraux. Elles adorent toutes et d’autres personnes présentes veulent essayer incluant un garçon qui se laisse séduire par l’idée.
Je vous laisse découvrir la réaction de ma chère Mathilde au premier contact de l’aquarium !

CYMERA_20130629_135825

Rigolo n’est ce pas ? Selon elle la première minute est «difficile» tout simplement parce que ça chatouille de partout ! Passé ce gap la détente est au rendez-vous, pour Marion et la gent masculine ici présente qui ne souhaite pas être citée : «je n’aurais jamais eu l’idée de faire une pédifish mais c’est un super moment de détente et mes pieds sont tout doux». Conclusion de l’expérience 100 % positif, courez dans le bar le plus proche de chez vous pour un nouveau plaisir et une détente certaine !

Journée lyonnaise

Journée qui s’annonce sous de très bons auspices, soleil, cocktail, défilé. Pause terrasse de l’après-midi au Fantôme de l’Opéra, une des meilleures adresses de Lyon pour déguster un cocktail. Carte personnalisée chaque mois par la chef barmaid Marylou Rousseau, on s’en lèche les papilles croyez-moi. Liqueur de rose, noisette, baileys, gin, mûres et autres fruits frais..

1005561_10201570608126716_1781777263_n

Top: NewLook Jupe: NewYorker Chaussures: Zara

970494_10201570595806408_1785376310_n

Tea break !

5899_10201570593246344_224736248_n

Et voilà arrive l’heure du défilé, on entend les élèves impatients de démarrer. Les première année présentent une robe blanche, les deuxième année un tailleur et les troisième une collection capsule d’une vingtaine de pièces. Il y avait énormément de travail fourni de la part de ces créateurs en herbe qui ont l’espoir de se faire repérer par les personnes importantes présentes au défilé. J’étais pour ma part assise à côté d’une maman d’élève de troisième année qui s’exclamait à chaque passage “c’est ma fille”. Lorsque le travail de sa fille a été récompensé par le jury, sa mère était tellement touchante que j’avais envie de pleurer avec elle. Elle m’a expliqué que les élèves travaillent jour et nuit pour ce défilé; et en effet cela se ressent, à la fin les créateurs retrouvent leurs familles et toutes et tous ont les nerfs qui craquent, mélange de soulagement, de fierté, d’accomplissement de soi.

1005407_10201570574885885_867447151_n

Vivement l’année prochaine que j’aille soutenir mon petit groupe Esmodien pour leur troisième et dernière année ( s’ils ne sont pas devenu fous d’ici là ).

Le meilleur Job d’été par Etam

Il y a environ une semaine de ça, je me réveille et me connecte comme à mon habitude, les yeux à moitié ouverts, sur les différents réseaux sociaux. Je vois que tous les blogueurs que je suis postent quelque chose d’étrange disant Etam – meilleur – job – Hawaii – Hawaii – Hawaii. Pour mon cerveau pas bien réveillé c’est assez difficile de comprendre, cependant après une bonne douche je retourne fouiner la toile afin de trouver le lien du site magique. Bingo je le trouve. Et là qui ne serait pas séduit, un site plein de promesses : il vous suffit d’être une madame tout le monde souriante et dynamique avec un coté sportif pour décrocher un poste de testeuse de maillot de bain pendant trois semaines à Hawaii. Sounds weird ? Eh bien cela ne s’arrête pas là, si vous êtes sélectionnée vous pouvez être accompagnée par la personne de votre choix et en plus du voyage tous frais payés, être aussi rémunérée de la modique somme de 1 600 euros. De nombreuses activités plus attrayantes les unes que les autres seront mises à votre disposition. Si vous êtes choisie vous donnez le droit à Etam de faire partager votre aventure aux autres internautes. Vous êtes séduite ? À votre place je le serais !

Bien entendu, les filles répondent à l’appel en masse – ET OUI EN MASSE, et même quelques courageux garçons tentent leur chance. C’est simple il vous suffit de poster des photos de vous dans votre profil, d’énumérer quelques uns de vos hobbies et vos motivations. Çà y est votre profil est fait il ne vous reste plus qu’à inviter vos réseaux à vous soutenir et à voter pour vous.

Mais très vite, de nombreuses participantes deviennent sceptiques, des candidates inscrites le matin même, en l’espace de 4h atteignent les 10 000 votes et raflent les premières places du podium !

À mon avis, des logiciels de vote ont été mis en place pour voter automatiquement pour certaines candidates. Après réflexion, je pense que Etam ferme les yeux et accepte cet manip’ car pour eux cela montre une grande motivation des participantes y ayant recours. Car s’ils ne voulaient pas que la mise en place de logiciel se fasse, il leur aurait suffit de protéger leur site de ces intrusions, ce qui à mon avis est faisable puisqu’ils ont eu recours à des professionnels. Sinon il y aurait déjà eu de nombreuses participantes disqualifiées. Peut-être que ce n’est que le fruit de mon imagination et que les candidates reçoivent vraiment ces votes et que je suis tout simplement mauvaise langue.. (?)

D’autres rumeurs par ailleurs disent que Etam veut tout simplement faire un énorme coup de pub et qu’ils ont sûrement déjà choisi les quelques filles qu’ils ont décidé de faire partir pour représenter la marque.

Etam1

Malgré toutes ces rumeurs, nous sommes toutes là pour tenter notre chance – car oui pour ma part je préfère avoir le bénéfice du doute et participer 🙂 – Pour une fois que l’on ne doit pas tenir dans un moule et que l’on peut tout simplement essayer en étant nous même pourquoi s’en priver !

On a le droit de se sentir belle, femme et de croire en notre bonne étoile. Alors, les filles même si la triche vous décourage, ayons confiance dans le jugement et la transparence de ce concours. Que la meilleure gagne.

Screenshot_2013-06-16-13-28-59

Acte 1, Scene 3 – Apothéose

6H Debout, debout, défilé de Manish Arora, très très attendu, direction le Palais de Tokyo. Lieu tout simplement prenant, ambiance manga, coloré, photomaton vintage à l’accueil.

IMG_0833

Rebelote, devoir être invisible et garder confiance en sa bonne étoile. Étant assise avec les habilleuses, la jeune femme en charge me compte comme étant l’une d’elles : ÇA Y EST JE SUIS HABILLEUSE !! Aujourd’hui c’est parti, je prépare sur les bancs des invités les brochures de bienvenue, je découvre le dressing et le mannequin que je vais prendre en charge durant cette matinée. Son prénom est Kwak, je la rencontre, très sympathique mais assez agacée elle m’explique qu’elles n’apprennent que le matin même ou la veille au soir les défilés sur lesquels elles vont travailler. C’est pour cela qu’elles n’ont pas toujours les accessoires à leur taille : en effet les chaussures prévues pour elle : trop grandes. Je sors mouchoir scotch coton pour en fourrer le bout des chaussures, rien à faire les chaussures la font souffrir. Je trouve donc des chaussures similaires plus petites prévues pour une autre mannequin qui accepte gracieusement d’échanger. Ouf les répétitions se passent bien.

IMG_0740

Le défilé va commencer, je stresse je dois mettre un col en fourrure à ma mannequin dont je n’atteins pas le cou même sur la pointe des pieds. Je n’ai que trois minutes pour lui changer sa tenue entre chaque passage. Respire, expire tout va bien se passer. C’est parti. Les gens courent, appellent les mannequins dans l’ordre, les maquilleurs les suivent et retouchent leur maquillage en même temps qu’elles courent pour retourner sur le devant de la scène. Tout se passe bien, pas le temps de réfléchir, pas le temps de se poser la question ce qui doit être fait dans les temps doit être fait dans les temps ! Les 10 minutes de défilé finies, WOUAHHH quelle émotion c’était magique est-ce qu’on peut recommencer, s’il vous plait ?

IMG_0743

13 - 1

On prend nos sacs et direction Paris Bercy pour le défilé de Rick Owens, “Aïe aïe faites que le vigile d’hier ne rigolait pas et nous laisse entrer. “

Nous voilà arrivées, je le reconnais, il me reconnait, il se cache les yeux et explose de rire. Il se dirige vers nous : Les filles, les filles vous ne démordez pas hein ? Allez, venez !
Avant d’entrer nous voyons arriver beaucoup de personnalités, Diane Pernet ( blogueuse ), Emmanuelle Alt ( éditrice en chef de Vogue France ), Carine Roitfeld (ancienne rédactrice en chef de Vogue France), Bill Cunningham ( un des plus vieux photographes mode ), Mlle Agnès ( chroniqueuse mode ) …

598802_10151494303714429_1595206234_n

Lorsque le show commence, mes amies et moi sommes bouche bée, le plus beau spectacle de notre vie se passe devant nos yeux. La collection est pleine de sensations. Elle soulève un débat entre nous, quel message voulait-il envoyer ? Voulait-il représenter des morts vivants ?

La fin du défilé, et même schéma que les derniers défilés que j’ai vus. À peine fini, les gens se lèvent et partent très vite. J’ai, au début été très étonnée, mais le planning de tous les défilés durant cette semaine de la mode est tellement plein à craquer qu’ils filent tous au suivant sur leur liste.

526109_10151338947166172_1328829435_n

Vu que ce n’est pas notre cas, nous prenons notre temps pour nous imprégner du lieu avant de partir bras dessus bras dessous.

Ça y est l’heure de rentrer est venue.

Au revoir doux rêve et je reviens en septembre mais cette fois-ci grâce à toutes mes belles rencontres, je n’aurai pas besoin de passer par l’étape toilettes. Puisque je serai embauchée pour de vrai.

Acte 1, Scene 2 – Et maintenant ?

Réveil parisien, mais qu’est ce que je fais là, mon amie doit partir en début d’après-midi au défilé… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire. Ni une ni deux, elle m’agrippe le bras et je l’accompagne. Arrivées devant le garage Turenne, lieu du défilé de Peachoo&Krejberg, je baisse bien bas la tête en passant la porte du backstage, ” je suis une taupe, je suis une taupe, personne ne me voit. “

Je découvre avec émerveillement, l’espace réservé à la coiffure, maquillage … et devant mes yeux des vraies mannequins ” non je ne suis pas ridicule je ne fais pas 1m57 non ” – ahaha j’ai été très impressionnée je ne vous le cache pas ! Je visite l’espace réservé au dressing où les tenues sont précieusement préparées.

Les responsables appellent le personnel pour les briefer sur leur job de la journée AAAAAAA je dois me cacher vite vite, et honte sur moi je n’ai trouvé que les toilettes de disponibles d’ou je n’ai plus osé bouger pendant bien 15 minutes.

Plus le temps avançait plus je me sentais à l’aise ; oui le buffet était très bon 🙂 – ahah

Le vigile me suit du regard et me dit : Alors vous, vous êtes partout mais on ne sait pas qui vous êtes… Je prends donc le temps de discuter avec lui, et ouiii je réussis à le faire rire. Il me propose de me faire entrer au défilé de Rick Owens grand créateur américain le lendemain. J’accepte sans attendre un mot de plus !

L’heure du show a sonné, je passe du coté du catwalk, et là devant mes yeux mon premier défilé, époustouflant, sensation garantie, et j’en passe et des meilleures.

Les étoiles dans les yeux je finis cette journée en buvant une coupette de petites bulles.

Acte 1, Scene 1 – Action

J’ai toujours voulu commencer un blog. Alors aujourd’hui je prends une grande inspiration et je me lance.

Je m’appelle Caroline et je suis étudiante en deuxième année de licence LEA à Grenoble. Mais je suis actuellement en train de croiser les doigts en attendant les résultats qui vont me permettre de passer en dernière année !!!

Quel intérêt de faire un blog, je n’en sais rien, ma mère lirait à peine les premières lignes qu’elle me demanderait déjà combien je suis prête à la rémunérer pour être ma correctrice en chef !! 🙂

Je rêve de réussir dans la mode, plus particulièrement dans les relations de presse. En attendant, tout ce que je peux faire c’est essayer de m’introduire dans ce monde. Grâce à une amie j’ai pu enfin y entrer, elle a été embauchée pour être habilleuse.

Mardi 16h : Drrriiiiiiiinnnggg , CAROOOOO j’ai fait le premier défilé pour Ground Zero ( créateur originaire de Hong-Kong et qui habite à Londres ), il m’a invité à son after défilé party. VIENSSS

Mardi 17h : Je fais ma valise, je jette tout et n’importe quoi à l’intérieur, oh mon dieu l’angoisse j’ai pas eu le temps de stresser de me faire à l’idée que aujourd’hui était le jour du début de la suite du commencement. Coup d’oeil dans le miroir, à peine le temps de dire ouf que me voilà dans le train.

Mardi 22h : Tenue de cocktail, classe pour aller à la soirée cocktail.. ehhh non, on se retrouve à 5 dans un petit bar confiné sombre avec énormément de monde. Le créateur reconnait mon amie et les autres habilleuses qui nous accompagnent et nous offre des cartes de boissons.

Mardi 23H : Allez un peu de cran les filles il faut allez discuter avec des gens, se faire des contacts, on a toujours dit qu’on était sociables et dynamiques aaaaah mais vazy toi, non toi, bon je vais au bar.

Mercredi 00H01 : En un seconde, vide total plus personne, une dizaine de personnes restantes … euuuh sommes-nous les seules à ne connaître personne et n’ayant aucune adresse pour l’after party ? ? ? ? ?

Mercredi 00H20 : Au revoir la soirée il est temps de renter et de se préparer à la suite du séjour dans la capitale. Ça valait quand même le coup de venir, on a bien rigolé 🙂