Acte 1, Scene 3 – Apothéose

6H Debout, debout, défilé de Manish Arora, très très attendu, direction le Palais de Tokyo. Lieu tout simplement prenant, ambiance manga, coloré, photomaton vintage à l’accueil.

IMG_0833

Rebelote, devoir être invisible et garder confiance en sa bonne étoile. Étant assise avec les habilleuses, la jeune femme en charge me compte comme étant l’une d’elles : ÇA Y EST JE SUIS HABILLEUSE !! Aujourd’hui c’est parti, je prépare sur les bancs des invités les brochures de bienvenue, je découvre le dressing et le mannequin que je vais prendre en charge durant cette matinée. Son prénom est Kwak, je la rencontre, très sympathique mais assez agacée elle m’explique qu’elles n’apprennent que le matin même ou la veille au soir les défilés sur lesquels elles vont travailler. C’est pour cela qu’elles n’ont pas toujours les accessoires à leur taille : en effet les chaussures prévues pour elle : trop grandes. Je sors mouchoir scotch coton pour en fourrer le bout des chaussures, rien à faire les chaussures la font souffrir. Je trouve donc des chaussures similaires plus petites prévues pour une autre mannequin qui accepte gracieusement d’échanger. Ouf les répétitions se passent bien.

IMG_0740

Le défilé va commencer, je stresse je dois mettre un col en fourrure à ma mannequin dont je n’atteins pas le cou même sur la pointe des pieds. Je n’ai que trois minutes pour lui changer sa tenue entre chaque passage. Respire, expire tout va bien se passer. C’est parti. Les gens courent, appellent les mannequins dans l’ordre, les maquilleurs les suivent et retouchent leur maquillage en même temps qu’elles courent pour retourner sur le devant de la scène. Tout se passe bien, pas le temps de réfléchir, pas le temps de se poser la question ce qui doit être fait dans les temps doit être fait dans les temps ! Les 10 minutes de défilé finies, WOUAHHH quelle émotion c’était magique est-ce qu’on peut recommencer, s’il vous plait ?

IMG_0743

13 - 1

On prend nos sacs et direction Paris Bercy pour le défilé de Rick Owens, “Aïe aïe faites que le vigile d’hier ne rigolait pas et nous laisse entrer. “

Nous voilà arrivées, je le reconnais, il me reconnait, il se cache les yeux et explose de rire. Il se dirige vers nous : Les filles, les filles vous ne démordez pas hein ? Allez, venez !
Avant d’entrer nous voyons arriver beaucoup de personnalités, Diane Pernet ( blogueuse ), Emmanuelle Alt ( éditrice en chef de Vogue France ), Carine Roitfeld (ancienne rédactrice en chef de Vogue France), Bill Cunningham ( un des plus vieux photographes mode ), Mlle Agnès ( chroniqueuse mode ) …

598802_10151494303714429_1595206234_n

Lorsque le show commence, mes amies et moi sommes bouche bée, le plus beau spectacle de notre vie se passe devant nos yeux. La collection est pleine de sensations. Elle soulève un débat entre nous, quel message voulait-il envoyer ? Voulait-il représenter des morts vivants ?

La fin du défilé, et même schéma que les derniers défilés que j’ai vus. À peine fini, les gens se lèvent et partent très vite. J’ai, au début été très étonnée, mais le planning de tous les défilés durant cette semaine de la mode est tellement plein à craquer qu’ils filent tous au suivant sur leur liste.

526109_10151338947166172_1328829435_n

Vu que ce n’est pas notre cas, nous prenons notre temps pour nous imprégner du lieu avant de partir bras dessus bras dessous.

Ça y est l’heure de rentrer est venue.

Au revoir doux rêve et je reviens en septembre mais cette fois-ci grâce à toutes mes belles rencontres, je n’aurai pas besoin de passer par l’étape toilettes. Puisque je serai embauchée pour de vrai.

Acte 1, Scene 2 – Et maintenant ?

Réveil parisien, mais qu’est ce que je fais là, mon amie doit partir en début d’après-midi au défilé… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire. Ni une ni deux, elle m’agrippe le bras et je l’accompagne. Arrivées devant le garage Turenne, lieu du défilé de Peachoo&Krejberg, je baisse bien bas la tête en passant la porte du backstage, ” je suis une taupe, je suis une taupe, personne ne me voit. “

Je découvre avec émerveillement, l’espace réservé à la coiffure, maquillage … et devant mes yeux des vraies mannequins ” non je ne suis pas ridicule je ne fais pas 1m57 non ” – ahaha j’ai été très impressionnée je ne vous le cache pas ! Je visite l’espace réservé au dressing où les tenues sont précieusement préparées.

Les responsables appellent le personnel pour les briefer sur leur job de la journée AAAAAAA je dois me cacher vite vite, et honte sur moi je n’ai trouvé que les toilettes de disponibles d’ou je n’ai plus osé bouger pendant bien 15 minutes.

Plus le temps avançait plus je me sentais à l’aise ; oui le buffet était très bon 🙂 – ahah

Le vigile me suit du regard et me dit : Alors vous, vous êtes partout mais on ne sait pas qui vous êtes… Je prends donc le temps de discuter avec lui, et ouiii je réussis à le faire rire. Il me propose de me faire entrer au défilé de Rick Owens grand créateur américain le lendemain. J’accepte sans attendre un mot de plus !

L’heure du show a sonné, je passe du coté du catwalk, et là devant mes yeux mon premier défilé, époustouflant, sensation garantie, et j’en passe et des meilleures.

Les étoiles dans les yeux je finis cette journée en buvant une coupette de petites bulles.

Acte 1, Scene 1 – Action

J’ai toujours voulu commencer un blog. Alors aujourd’hui je prends une grande inspiration et je me lance.

Je m’appelle Caroline et je suis étudiante en deuxième année de licence LEA à Grenoble. Mais je suis actuellement en train de croiser les doigts en attendant les résultats qui vont me permettre de passer en dernière année !!!

Quel intérêt de faire un blog, je n’en sais rien, ma mère lirait à peine les premières lignes qu’elle me demanderait déjà combien je suis prête à la rémunérer pour être ma correctrice en chef !! 🙂

Je rêve de réussir dans la mode, plus particulièrement dans les relations de presse. En attendant, tout ce que je peux faire c’est essayer de m’introduire dans ce monde. Grâce à une amie j’ai pu enfin y entrer, elle a été embauchée pour être habilleuse.

Mardi 16h : Drrriiiiiiiinnnggg , CAROOOOO j’ai fait le premier défilé pour Ground Zero ( créateur originaire de Hong-Kong et qui habite à Londres ), il m’a invité à son after défilé party. VIENSSS

Mardi 17h : Je fais ma valise, je jette tout et n’importe quoi à l’intérieur, oh mon dieu l’angoisse j’ai pas eu le temps de stresser de me faire à l’idée que aujourd’hui était le jour du début de la suite du commencement. Coup d’oeil dans le miroir, à peine le temps de dire ouf que me voilà dans le train.

Mardi 22h : Tenue de cocktail, classe pour aller à la soirée cocktail.. ehhh non, on se retrouve à 5 dans un petit bar confiné sombre avec énormément de monde. Le créateur reconnait mon amie et les autres habilleuses qui nous accompagnent et nous offre des cartes de boissons.

Mardi 23H : Allez un peu de cran les filles il faut allez discuter avec des gens, se faire des contacts, on a toujours dit qu’on était sociables et dynamiques aaaaah mais vazy toi, non toi, bon je vais au bar.

Mercredi 00H01 : En un seconde, vide total plus personne, une dizaine de personnes restantes … euuuh sommes-nous les seules à ne connaître personne et n’ayant aucune adresse pour l’after party ? ? ? ? ?

Mercredi 00H20 : Au revoir la soirée il est temps de renter et de se préparer à la suite du séjour dans la capitale. Ça valait quand même le coup de venir, on a bien rigolé 🙂